Ce qu'il faut savoir sur le rôle d'un courtier en travaux
Maison

Ce qu’il faut savoir sur le rôle d’un courtier en travaux

Lorsque vous êtes face à un chantier de rénovations, l’une des premières décisions à prendre est de choisir les entreprises et artisans qui vont se charger des différents postes de travaux. Comment faire pour bien choisir et éviter les mauvaises surprises ? Tout comme le courtier immobilier, le courtier hypothécaire et le courtier en assurance, le courtier en travaux est un professionnel dont le rôle est d’accompagner les clients en sa qualité reconnue d’expert-conseil.

Le travail d’un courtier en travaux

Pour réaliser une analyse des différents travaux à prévoir en vue d’obtenir des devis de la part de nombreux intervenants, rien ne vaut l’expertise d’un courtier en travaux. Son aide est particulièrement précieuse sur les grands chantiers ou sur les projets de rénovations complexes (pour les demeures anciennes par exemple ou les immeubles à loyers).

Ces chantiers peuvent facilement combiner des travaux de :

  • plomberie
  • électricité
  • toiture
  • maçonnerie
  • artisan couvreur
  • artisan menuisier
  • paysagiste

Le courtier en travaux va dresser la liste des travaux en fonction des différents postes du chantier. Ensuite, il va contacter des entreprises, ou des artisans, afin de réunir et de vous laisser comparer leurs différents devis. Il va aussi se charger de trouver pour vous le meilleur entrepreneur en travaux disponible aux dates fixées.

Le but de l’intervention du courtier en travaux est d’obtenir le meilleur prix, pour le meilleur travail. Il est spécialisé dans le domaine et possède donc un grand catalogue de contacts avec diverses entreprises et artisans. Il va notamment s’assurer de :

  • la validité des licences des entreprises et artisans (permis de la RBQ)
  • leur numéro d’entreprise du Québec
  • s’ils ont une assurance responsabilité civile valable
  • leur solvabilité (l’absence de plaintes à l’OPC et de poursuites à la division des petites créances de la Cour du Québec)
  • leur compétence pour le projet

C’est un gain de temps précieux et une tranquillité d’esprit pour le maître d’ouvrage.

Les avantages de faire appel à un courtier en travaux

Travailler avec un courtier en travaux vous procure de nombreux bénéfices tout vous évitant de devoir enquêter sur les entreprises en question. En effet, il est harassant de rechercher leur historique pour savoir si les entreprises sont solvables ou non, si elles ont bonne réputation, etc.

Ensuite, tout le monde n’est pas expert en lecture et interprétation de devis. Lorsque vous vous trouvez face à ces documents, comment savoir prendre la meilleure décisions ? Comment éviter de passer à côté d’un détail ?

Une autre tâche accomplie par le courtier en travaux consiste à être présent sur le chantier pour en surveiller le bon déroulement. Il va veiller à ce que les travaux avancent au rythme prévu. Le courtier pourra aussi, dans certaines limites, servir d’intermédiaire en cas de litige.

Le meilleur dans la décision de faire appel à un courtier en travaux est que vous n’avez normalement  pas à le rémunérer directement. En effet, il va se payer en commissions auprès des entreprises qu’il fera intervenir.

Ce que ne fait pas un courtier en travaux

Son expertise n’est pas technique, comme le serait celle d’un architecte par exemple. Son avis ne tient pas non plus lieu de garantie pour les travaux. Ce n’est pas un maître d’œuvre en soi.

Par ailleurs, le courtier en travaux ne va pas décider pour vous du meilleur devis. Il vous conseille et présente ses meilleurs contacts mais c’est à vous de choisir. À vous aussi de voir si vous allez bien vous entendre avec les différents intervenants. Le bon contact du maître d’ouvrage avec les personnes qui vont envahir son espace durant plusieurs semaines est un pré-requis.

En outre, les courtiers précisent dans leurs conditions générales qu’ils ne sont pas responsables en cas de bris durant les travaux. C’est au propriétaire de s’arranger avec l’entrepreneur responsable. En cas de litige, ce sont les règles générales de droit civil qui s’appliquent, et non les dispositions de la Loi sur la protection du consommateur, rappelle le site Protégez-Vous.ca qui a évalué les courtiers en travaux les plus réputés au Québec.

Quelques adresses de courtiers en travaux

Parmi les plus connus au Québec vous avez certainement déjà entendu parler de quelques-uns, dont :

  • Réno-Assistance (prélève un pourcentage sur les contrats conclus entre ses clients et les entrepreneurs)
  • Soumission Rénovation
  • com
  • SmartReno (prélève un pourcentage) et SmartReno Express (frais périodiques)
  • GoSoumissions (frais annuels exigés)

Dans un récent test conduit par le site Protégez-Vous.ca il est apparu que seul Réno-Assistance irait apparemment jusqu’à la vérification des états financiers, des infos bancaires et des antécédents judiciaires des entrepreneurs. Leur charte précise que les entrepreneurs ne répondant pas à leurs critères sont systématiquement écartés des soumissions.

De son côté, l’émission La Facture à Radio-Canada a répondu avec sensationnalisme par un reportage sur le fiasco d’un chantier piloté via Réno-Assistance. Devant travailler avec de nombreuses entreprises (par exemple 2 000 dans le réseau SmartRéno) il est bien évident que les incidents ne peuvent être entièrement écartés. Travailler avec un courtier en travaux ne saurait que garantir de limiter les problèmes. Il y aurait ainsi statistiquement moins de cas de malfaçons ou d’incompétence que lorsque le propriétaire doit lui-même choisir son entrepreneur sans le moindre conseil.

Comment choisir un courtier en travaux et éviter des erreurs

Il n’est pas question ici d’évaluer les prestations des sites de soumissions. Il ne faut surtout pas oublier que, la plupart du temps, le service obtenu est gratuit pour la personne engagée dans des travaux (le maître d’ouvrage). Plus le chantier promis est gros et mieux le courtier sera rémunéré sur ses commissions.

Malgré les incitations à utiliser leurs services, il se peut ainsi que les courtiers ne donnent pas suite à votre demande si le chantier ne les intéresse pas ou s’ils ne disposent pas des ressources. C’est compréhensible.

D’autre part, il est normal qu’à certaines périodes les entrepreneurs soient plus occupés qu’à d’autres. Pour être sûr d’être avisé correctement, préférez les périodes plus creuses, ce qui est également compréhensible. Soyez donc souples dans les dates.