Vous pensez débuter en bourse ? Voici 8 erreurs à éviter!
Argent

Vous pensez débuter en bourse ? Voici 8 erreurs à éviter!

On peut voir la bourse comme un jeu de casino, mais ceux qui pratiquent le domaine à la perfection ont une toute autre opinion, du moins plus complexe. La bourse a des règles, des risques, des pièges, des opportunités et plein d’autres atouts attrayants qui peuvent faire ou défaire les fortunes, et parfois les vies.

Débuter en bourse sans base théorique

C’est un pré-requis, l’univers de la finance ayant ses codes, ses formules et son langage propre, de solides bases théoriques seront essentielles. La littérature est abondante, les blogues ne manquent pas ni les expériences plus ou moins romancées.

Vous éplucherez les sites spécialisés, comme Les Affaires, et les lettres aux actionnaires de Warren Buffet. Éviter de passer par la consolidation de sa base de connaissances est une erreur typique de débutant.

De plus, pour repérer des opportunités, il faudra lire beaucoup, autant s’y préparer très vite.

Débuter en bourse sans se jeter à l’eau

Certains passent des années à se documenter sans même investir une piastre et de demandent pendant tout ce temps comment passer de la théorie à la pratique. N’attendez pas trop et commencez par suivre votre flair.

Vous n’allez pas passer votre vie à apprendre les règles du jeu. C’est en jouant qu’on s’améliore (et en perdant aussi). Commencez petit, n’investissez pas tout de suite la totalité de vos économies. Mais faites des tentatives et amusez-vous !

C’est une erreur qu’on réalise toujours trop tard : ne pas avoir eu l’estomac de tenter un coup. Parfois, il passe très vite.

Débuter en bourse sans planification

Investir oui mais comment, par où commencer ? Faire une planification préliminaire, même sommaire, sera un bon début. Se lancer en bourse sans planifier ses stratégies est comme prendre les commandes d’un Bombardier sans plan de vol : c’est plus risqué.

Vous vous mettrez notamment à disposition :

  • un plan décrivant votre stratégie de placement
  • votre horizon temporel
  • le nombre de titres que vous voudriez posséder (incluant le pourcentage maximal dans un titre, s’il y a lieu)
  • une liste de vérification de tous les points essentiels que vous voulez que vos titres possèdent (la checklist du pilote)

Lorsque vous verrez passer un titre à potentiel possible, vous lui ferez passer tous les points de votre checklist avant d’actionner les commandes.

Débuter en bourse avec des produits sophistiqués

Tous les vieux loups de Wall Street vous le diront : restez simple ! Même Picasso vous le dirait, s’il était en vie, mais il a laissé cette phrase à la postérité : « Quand j’étais enfant, je dessinais comme Raphaël mais il m’a fallu toute une vie pour apprendre à dessiner comme un enfant. »

Les traders les plus aguerris s’acharnent à toujours plus simplifier leurs stratégies au fur-et-à-mesure qu’ils progressent. Au début, c’est d’autant plus important pour ne pas se perdre dans cette jungle de leviers et de boutons.

Débuter en bourse en cédant à la précipitation

Ne ramassez pas le couteau qui tombe, il peut blesser. C’est une phrase que vous risquez d’entendre ou de lire souvent. Et c’est une erreur qui peut être fatale. Repérer un titre en forte baisse sur une valeur qui paraît inébranlable et sauter dans le train tant qu’il est au ralenti peut vous mener à l’arrêt complet et à la ruine.

On peut penser qu’il faut saisir des opportunités lorsqu’elles se présentent au risque de les regretter sinon. C’est vrai, nous l’avons dit plus haut. Et ça ne l’est pas toujours. Un exemple : qui aurait pu penser (disons avant 2005) que l’action d’un Béhémoth comme Sears Canada ne vaudrait même plus un cent 10 ans plus tard ?

D’autres exemples retentissants existent dans tous les pays du monde, alors prudence lorsque vous voyez chuter un titre. Il se pourrait qu’il ne s’en remette jamais, ni les mains de ceux qui se sont précipités sur le couteau qui tombe.

Débuter en bourse sans appui

Autre erreur que vous apprendrez bien vite à éviter : se lancer seul. Il vous faudra rapidement pouvoir établir une liste de partenariats de qualité. Votre broker (ou courtier), votre banquier, votre partenaire d’affaires, voire même un programmeur doué et de confiance vous seront d’une immense utilité dans cette aventure.

Ne négligez pas non plus les aspects émotionnels qui peuvent conduire à faire de plus grandes erreurs. Que ce soient des amis, la famille ou des collègues en ligne (même virtuels) ils seront vos liens vers le monde réel lorsque les choses s’annoncent mal.

Débuter en bourse et penser ne commettre aucune erreur : quelle erreur !

Vous en ferez des erreurs et tant mieux. Le but étant d’apprendre de ses erreurs et de faire en sorte qu’elles se raréfient avec l’expérience. Pensez à cette phrase du philosophe George Santayana : « Ceux qui ne peuvent se souvenir du passé sont condamnés à le répéter. »

La fougue du débutant, surtout s’il réussit une affaire juteuse dans ses premiers placements, l’entraînera à se prendre pour Jordan Belfort. Si vous pensez ne jamais commettre d’erreur grâce à votre littérature étoffée et à votre flair infaillible, vous vous exposerez à de graves déceptions. Les erreurs doivent se gérer, tout autant que les gains.

Pour bien débuter en bourse : ne pas penser à l’argent

Peur de perdre, excitation aveuglante du gain, exaltation, tous ces stades vont seront bientôt familiers. Mais n’y prêtez pas trop d’attention. Se laisser guider par ses émotions est une erreur classique. C’est la même avenue qu’empruntent le joueur compulsif au casino et Pinocchio. Elle est à éviter comme la peste lorsqu’on débute en bourse.

Ces sentiments qui peuvent vous embarquer sur une mauvaise pente ont tous la même origine : trop penser à l’argent. L’appât du gain facile est aussi dangereux qu’un mauvais placement. La bourse ce n’est pas Hollywood, le détachement et être capable d’admettre ses mauvais choix sont de meilleurs conseillers.

Débuter en bourse peut paraître aussi excitant et risqué que de sauter à l’élastique. Mais n’oubliez jamais que George Soros lui-même a écrit dans son fameux ouvrage « Le défi de l’argent » : « on attribue une valeur trop importante à l’argent »… Débuter en bourse peut commencer par méditer sur cette importante phrase.